La STEP, un vrai feuilleton

On savait le projet STEP, la haut sur la montagne, en gestation. Le Bureau d’études travaillait pour remettre en temps et heure le dossier loi sur l’eau demandé par le Préfet. Mais ….
Lors du conseil municipal du 12 avril, dans le cadre des votes du budget, on apprend qu’un cabinet de géomètre est diligenté pour une étude topographique sur un site en bordure de la route de Ganges au lieu dit Mas de la Jarre, en limite gard/hérault. Dit sur le bout des lèvres, on apprend que si techniquement on peut monter les eaux usées sur le site choisi, eu égard à la puissance des pompes nécéssaire, le coût initial allait être fortement impacté. D’ou une solution alternative, créer une station d’épuration avec biodisques et filtres plantés de roseaux sur un site qui déjà en 2009 lors du schéma directeur de l’assainissement avait été envisagé en optionnel, son coût avait été jugé prohibitif à l’époque, quelque 2 000 000 € et une solution moins onéreuse avait été choisie. On connait la suite.
M. le maire nous dit attendre le comparatif technico financier des deux solutions actuelles pour décider: La solution sur la montagne pour un budget initial de 1 700 000 € fortement augmenté à cause des pompes et celle évoquée en 2009 pour un coût à l’époque de 2 000 000 €.