Dernières nouvelles de la STEP

Dans le dernier bulletin municipal , 2 pages pour vous parler de la STEP , il faut convaincre ! Où on apprend qu’un expert , venu d’on ne sait où, affirme que le diagnostic donné par le schéma directeur d’assainissement de 2009 n’était pas le bon et le projet élaboré en conséquence ne garantissait pas un bon fonctionnement. Vient ensuite une démonstration très technique pour vous expliquer que la seule solution est d’installer la STEP la haut sur la montagne, sans oublier la séquence frisson avec les troncs de la scierie qui feraient barrage et pour conséquence SUMENE sous l’eau si on s’obstinait à repositionner la STEP là où elle se trouve depuis 40 ans.
Bon ça c’est fait, mais on avoue ensuite que le projet est très onéreux et très énergivore (forcément les pompes pour monter les eaux usées la haut sur la montagne) et là on enfonce le clou , énergivore uniquement pendant deux ans, ensuite on réalise le projet de mise en séparatif des réseaux ce qui devrait diminuer le volume d’eaux usées. Là on rêve tout haut ! Avançons, on apprend que le montant des subventions est plafonné à 1,4 million d’€, omission involontaire ? il faut savoir que si il y a un plafond maxi il y a aussi un taux maxi et souvent c’est 80 %. La fin de l’article tourne en eau de boudin. On nous annonce une augmentation du prix du m3 d’eau assainie à plus de 1 € , ça laisse de la marge. et le final manque de clarté : « Si les subventions qui nous seront allouées sont suffisantes, nous pourrons réaliser les principaux tra- vaux nécessaires ……. Ceci, au prix d’une augmentation rai- sonnable puisque nous n’aurons pas besoin de conserver une capacité d’in- vestissement importante lorsque notre budget sera absorbé par la communau- té de communes.  » Cette Communauté de Communes honnie mais bien utile pour payer les conséquences des errements de notre maire.
Suite du feuilleton en juillet avec les attributions des subventions.
On enfonce le clou: la STEP est indispensable, et sans le caprice de nos élus en 2014, elle serait en service depuis plusieurs années. La faire a un impact sur les finances de la commune et par conséquence sur la facture de l’eau et de l’assainissement. La bonne gestion est d’anticiper et d’augmenter le prix de l’eau par étapes, ce qui avait été comencé en 2010. Depuis rien, tout en sachant que le nouveau projet serait beaucoup plus onéreux, le prochain mandat aura a gérer la facture, la fuite en avant.
Les administrations vont elles attribuer la prime du mauvais élève à notre collectivité pour ce projet, caprice de notre Maire et octroyer une subvention plus conséquente? .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.