La voie est libre !

La voie verte, un projet dont l’origine remonte à 2001, lancé par le maire de Sumène et du conseiller général du canton de l’époque. Beaucoup de péripéties, de désillusions aussi, voyant des projets similaires se réaliser, la voie verte Sauve Quissac et la promenade du viaduc Molieres-Cavaillac Arre. En 2012 le projet repart sous la forte impulsion du maire de 2001 devenu conseiller général du Gard, projet interdépartemental conventionné avec le département de l’Hérault. Une première tranche de travaux en 2014/2015. Quelques doutes encore lors de la réforme territoriale de 2015. Puis la phase 2 en 2017. Ce jour 12 juillet, la voie verte est en service après que le ruban ait été coupé au départ de la voie à Sumène. Une pléiade d’élus, maires, présidents, conseillers départementaux, député, secrétaire général de préfecture, des discours, un buffet pour désaltérer et rassasier tous les participants, et maintenant la voie est libre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.