L’art de faire parler les chiffres

Nous avons interpellé M.le maire sur la variabilité du coût estimatif de la STEP, la haut sur la montagne, 2 396 220 € pour demander des subventions et 2 158 620 € pour les administrés.

M. le maire nous répond que  » ……..Nous avions obtenu des résultat d’études , le chemin d’accès à la station avait été ouvert pour permettre ces études géotechniques, les terrains acquis pour l’opération………. le montant estimatif était revu à 2 158 620 € HT par notre bureau d’études ENTECH. Dans le raisonnement de M. le maire ce qui a été payé ne rentre pas dans l’estimatif, on appelle ça la maitrise des finances. Pour les contribuables que nous sommes, un tant soit peu éclairés, ça ne fait pas bon compte, mais plus c’est gros et plus ….. .

M.le Maire nous reproche ensuite d’avoir toujours voté contre ce projet. En 2016 à l’issue d’un comparatif commandé par la mairie et réalisé par un bureau d’études indépendant, le conseil municipal a eu à choisir entre un projet à 1 348 600 HT solution adaptée selon l’étude, pour une station in situ et un projet là haut sur la montagne à 1 901 600 HT. Nous avions voté contre le choix le plus onéreux . A chaque délibérations consécutives où nous avons vu les coûts s’envoler nous avons évidemment voté contre. La pensée unique est celle-ci « ….tout a démontré, au cours de son élaboration (le projet) , que c’était la meilleure solution pour échapper à tous les risques » Souffrez M. le Maire que nous n’y souscrivions pas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.