Les voeux 2019, un vrai feu d’artifice

Une cérémonie avec une assistance réduite, pour cause une communication faiblarde, suite à un affichage tardif. Enfin c’est une raison sauf à penser que la population se désintéresse de la chose publique ou de ses élus.
Place aux discours : on nous apprend que l’endettement est à son plus bas niveau, vient alors le festival d’annonces, la médiathèque ouvre le 16 février, les travaux de réhabilitation de la salle Ferrier commencent au printemps, les travaux de la STEP démarrent cet été, le PLU est terminé dans les 6 mois, pour ne citer que les grands projets. Dans cette euphorie a été oublié le schéma directeur de l’eau potable qui rendant sa copie en 2019 prescrira probablement des investissements indispensables. Ensuite, M. le maire, déplore la suppression de délégation de la vice présidence auprès de la communauté des communes témoignant des très mauvaises relations avec cette dernière, mais se gardant bien d’en donner les causes. Pour finir on embauche à l’ APH (Assemblée Participative des Habitants). Pour les tatillons on dira aussi que l’on va repeindre la cuisine au Diguedan et acheter des tables inox
Une bonne leçon de politique en cette année pré électorale. Toutefois Le prochain acte sera la présentation du budget 2019, car après 5 ans d’inactions hormis la création de l’Escale, trouvée souvent fermée, et un ersatz de city stade, l’endettement a diminué, mais ce qui n’est pas dit c’est que le remboursement des emprunts qui s’éteignent a diminué mais il n’a pas été constitué de cagnotte pour autant. Les subventions ne règleront pas tout, des emprunts seront nécessaires et pour les projets dispendieux médiathèque, Salle Ferrier et STEP, les impôts probablement et les taxes sur l’eau et l’assainissement surement, vont augmenter considérablement. Soyons clairs: l’investissement est nécessaire pour une collectivité territoriale, ce qui a pour conséquence l’endettement qui permet le financement des projets. Nous dénonçons simplement le stop an go pratiqué par nos élus, résultat de leur incompétence à gérer des projets. On trainaille et ergote pendant 5 ans et on se réjouit de réduire la dette; on s’affole ensuite mais sans appréhender les conséquences financières. Et pour peu que ça dure un peu plus c’est le prochain mandat qui écopera. M. le maire a fait clairement comprendre qu’il sera là l’an prochain, il dit prendre beaucoup de plaisir à sa fonction. Sa fonction certes, on sait pourquoi, sa gestion c’est autre chose. Guère rassurant pour SUMENE!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.