Vous avez dit Concertation !!!

                     Lors de la réunion publique sur le PLU, un fort mécontentement s’est exprimé venant de propriétaires s’estimant spoliés du fait que leurs terrains auparavant constructibles ne l’étaient plus. Les agriculteurs, alertés, ont, lors d’une entrevue avec M. le maire, constaté de graves lacunes dans la prise en considération des zones agricoles.Ils ont fortement exprimé leur mécontentement.Durant l’élaboration du PLU l’APH tant vantée, et de précédentes réunions avec les agriculteurs n’ont pas eu d’écho auprès des élus. Ces derniers n’ont pas pris conscience de la force économique de l’agriculture dans nos Cévennes avec l’installation de jeunes agriculteurs et la montée en puissance des agriculteurs établis. Nos élus privilégient un hypothétique essor du tourisme, investissent dans un projet onéreux, l’aménagement de la Salle Ferrier, et de fait se soucient outre mesure de l’aspect paysager de nos sites, pénalisant en conséquence l’agriculture, avec pour conséquence une non prise en compte du réel et du potentiel des zones agricoles; des zones entières actuellement cultivées ne sont, dans le cadre du PLU, pas classifiées en zones agricoles mais en zones naturelles ce qui peut contraindre fortement l’installation de nouvelles exploitations agricoles. Les trois dernières installations n’auraient pu se faire avec le projet PLU actuel. Face au vent de fronde les élus ont organisés deux réunions aux quelles ont participé respectivement deux groupes d’agriculteurs, ceux de la vallée du Rieutord/secteur Pont d’hérault, et ceux de la vallée du Recodier. Cette concertation quoique tardive a permis de proposer un zonage « agricole » plus représentatif de cette économie. Reste à s’assurer que les élus valident cette « révision » du PLU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.