Pari tenu !!!

Pari tenu, les WC du stade sont opérationnels, donc disponibles pour les 80 ans. Vite fait certes mais à  » l’arrache  » , voire un peu bricolo (voir le bec verseur du point d’eau extérieur). Nous vous rassurons, ce n’est le travail d’un artisan suménois. Invitons les nombreux participants à découvrir l’ouvrage et à se faire un avis.
Commentaires à chaud : le choix de revêtement de sol, en béton désactivé et des parois, enduit ciment peint,  ne facilitera pas l’entretien et l’hygiène des lieux ; et l’hiver ça se passe comment, pour les mesures antigel ?

Les deuxièmes pissotières du mandat ne sont pas une réussite. Mais comme disent certains ce ne sont que des pissotières !

Péril imminent dans la Grand rue, suite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme dit précédemment, http://www.sumene.org/pas-simple/ La CdC a pris en charge la gestion de ce péril imminent . L’arrêté intercommunal  a été pris. Il notifie au propriétaire d’établir dans la Grand rue, un périmètre de sécurité infranchissable et de faire des  travaux de mise en sécurité de l’immeuble prescrit. Cela sous un mois à compter du 5 juin date de l’arrêté. Ce délai passé, si rien n’a été fait, la CdC exécute  ces mesures  aux frais du propriétaire.
La commune perdant la maitrise du problème, si la fermeture de la Grand rue perdure, cela deviendra critique pour les quelques commerces du vieux centre ville.

Chut !!! ne le dites pas

Chut !!! ne le dites pas, sur la voie verte, l’éclairage des tunnels est en service, des lumignons verts en fixe et des plafonniers qui s’éclairent au passage. Un sérieux balayage de la piste est nécessaire. Dommage collatéral, la traditionnelle draille de Ganges à Sumène, le lit du Rieutord, étant exceptionnellement encore en eau, les troupeaux de la transhumance empruntent la voie verte, d’ou quelques déjections et des pierres des accotements ramenées sur la piste.
Reste à poser la signalisation et les panneaux indicateurs.

 

Le coche raté ! le revêtement du plateau de la gare aurait pu être refait, dommage.

Service public malmené.

 

Déjà il faut jongler avec les jours d’ouverture, 3 jours par semaine, alternés, les horaires 9h-12h/ 13h30/15h30, et puis paf cette affiche, olé olé, signifiant la fermeture cet après-midi d’ouverture normale. On peut comprendre l’humeur du client qui s’étant informé sur internet des jours et heures d’ouverture se retrouve devant cette information laconique, irrespectueuse, dirons nous, car sans excuses et avec fautes, signée La Direction.

Anniversaires

En ce début d’été, deux anniversaires  témoignent du dynamisme et de la pérennité des associations suménoises.
L’anniversaire des 70 ans basket ASSE le 7 juillet et des 80 ans du foot ESS le 16 juin. Inscriptions au plus tôt.
Avant le 1 juin pour l’ESS foot : http://s3.static-footeo.com/…/bulletin%20d’inscription%20ve…
et le 8 juin pour l’ASSE basket : http://www.sumene.org/…/06/Anniversaire-70-ans-Bul-Inscrip.…

Pas simple !

 

 

 

le Président de la communauté des communes déclare péril imminent sur un immeuble de la Grand rue et demande au Maire de Sumène de prendre des mesures pour y interdire la circulation. Ou l’on découvre que la compétence de la gestion de péril imminent , »cachée » dans la compétence plus globale habitat, a été transférée automatiquement de la commune à la communauté des communes, dans le cadre de la loi NOTre de 2015 . A noter tout de même que le maire peut, en cas de péril imminent, agir dans le cadre de ses pouvoirs de police générale. Les mesures inhérentes à ce péril imminent seront prises donc par la communauté des communes, souhaitons que cela soit en concertation avec la mairie de Sumène, le risque étant de voir la Grand rue barrée pendant de longs mois .
Pour gérer la circulation véhicule dans ce secteur, la rue Sanetat est sens interdit depuis la Place en remontant ; Cap de ville est à double sens. La traversée de Sumène village est donc possible, avec quelque difficulté, dans le sens nord sud.

Récidive

Ce samedi 26 mai, l’ex école du Pont neuf est devenue école St Joseph. A cette cérémonie, la Communauté des Communes invitée fut représentée par son vice président, son président, s’étant excusé. M. le maire de Sumène, invité, à répondu qu’en tant que représentant de l’état il devait, à regret, décliner l’invitation à cette cérémonie religieuse. En conséquence aucun élu délégué de la mairie n’était présent, ne serait-ce qu’à l’apéritif qui suivait.
Aucun commentaire si ce n’est que dans une commune le maire est agent de l’état et non représentant de l’état comme le sont les préfets. Et aussi, n’a t on jamais vu un président de la république assister à une cérémonie à Notre Dame de Paris ?
Décidemment après la bévue faite dans midi libre ou il relançait « la guerre des écoles »    http://www.sumene.org/interpellation-de-lape-ecole-privee/#more-5072 notre édile focalise sur « l’école privée ».

L’école Saint Joseph

Sumène possède deux écoles, l’école publique et l’école du Pont neuf, autrement appelée école privée. Comme il est expliqué dans l’article du journal ci joint, l’école catholique s’appellera à partir du 26 mai école Saint Joseph. Le choix du saint patron y est aussi expliqué.

 

Danger dans la Grand rue

Immeuble en bas de la Grand rue, à droite en descendant. Cet immeuble en ruine menace la sécurité des passants. Samedi suite à quelques chutes de gravats dans la rue, Intervention des pompiers, avec la grande échelle, et des services techniques pour purger le haut de la façade (plusieurs m3 de gravats évacués) et sécuriser le passage.