Communication, concertation nous avait-il été dit !!

Le  projet salle Ferrier, un projet pour Sumène mais surtout un projet onéreux, on l’ a déjà dit, et très vague dans sa définition, plutôt réservé aux touristes dont on ne sait s’ils seront présents, aucune étude de marché ayant été faite. Pour cet investissement la communication et l’information ont largement fait défaut. L’avant projet de février 2017,  plutôt dithyrambique, est décrit sur le site officiel de la mairie. Un article dans le bulletin municipal de février 2018 annonçait une journée portes ouvertes pour présenter le projet. Oubliées les portes ouvertes, les mois d’été eussent été propices pour toucher le maximum de monde y compris les estivants. De L’ APH informée, consultée, nous n’avons aucun retour. Son avis est il négatif qu’il ne soit pas divulgué ? Le dernier compte rendu APH, sur le site officiel de la mairie, date du 14 mars 2017.
Concrètement hormis quelques heureux élus, nul ne sait ce qui va être concrètement réalisé. Un projet  de 650 000 €, pour qui prône la communication et la concertation, aurait justifié plus d’information sur son déroulement et à minima une réunion publique.
Le permis de construire est déposé, On a appris cet été, lors de l’inauguration de la voie verte que les demandes de subventions ont été traitées avec bienveillance. C’est donc un projet non concerté qui va petit à petit être dévoilé, au hasard d’un bulletin municipal ou d’un conseil municipal, qui va devoir entériner toutes les étapes avant son aboutissement.
L’autre inconnue de ce projet est le budget de fonctionnement nécéssaire. Nous en reparlerons

Un drôle de Permis de contruire

A l’affichage obligatoire des documents d’urbanisme sur les panneaux de la mairie on relève une information peu explicite : en date du 4 juillet un permis de construire a été déposé par la mairie de Sumène pour travaux sur construction existante à l’adresse suivante : La Place rue portail de Perry sur la parcelle AB 435.  le Portail de Perry on connait c’est une rue, entre rue du Four et La Placette , « La Place » à cette rue est pour le moins bizarre. Investigations sur la parcelle 435 et nous voilà sur le bâtiment Salle Ferrier, effectivement rue Portail de Perry. Et sur le projet maison de site.
Ce projet, estimé à 559 888 € HT, en attente de subventions (Délibération prise lors du conseil municipal du 22 janvier 2018), a été décrit  dans un article page 5 du Bulletin municipal de février 2018.
L’information a été faite c’est un fait, mais quid de la concertation tant prônée par nos élus. Quel est l’avis de l’APH invitée à une présentation du projet en juillet 2018.
Et surtout le plus curieux est : que contient ce permis de construire ? car à ce jour aucun APS, Avant Projet Sommaire, n’a été validé. Coquille vide à remplir ultérieurement ?

La voie est libre !

La voie verte, un projet dont l’origine remonte à 2001, lancé par le maire de Sumène et du conseiller général du canton de l’époque. Beaucoup de péripéties, de désillusions aussi, voyant des projets similaires se réaliser, la voie verte Sauve Quissac et la promenade du viaduc Molieres-Cavaillac Arre. En 2012 le projet repart sous la forte impulsion du maire de 2001 devenu conseiller général du Gard, projet interdépartemental conventionné avec le département de l’Hérault. Une première tranche de travaux en 2014/2015. Quelques doutes encore lors de la réforme territoriale de 2015. Puis la phase 2 en 2017. Ce jour 12 juillet, la voie verte est en service après que le ruban ait été coupé au départ de la voie à Sumène. Une pléiade d’élus, maires, présidents, conseillers départementaux, député, secrétaire général de préfecture, des discours, un buffet pour désaltérer et rassasier tous les participants, et maintenant la voie est libre !

Anniversaires

En ce début d’été, deux anniversaires  témoignent du dynamisme et de la pérennité des associations suménoises.
L’anniversaire des 70 ans basket ASSE le 7 juillet et des 80 ans du foot ESS le 16 juin. Inscriptions au plus tôt.
Avant le 1 juin pour l’ESS foot : http://s3.static-footeo.com/…/bulletin%20d’inscription%20ve…
et le 8 juin pour l’ASSE basket : http://www.sumene.org/…/06/Anniversaire-70-ans-Bul-Inscrip.…

Civisme !

 

Le parking du Diguedan, à l’entrée du nouveau cimetière, en devient une annexe, mais pour les voitures. Depuis quelque temps une voiture était stationnée ou plutôt posée sur des chandelles; on aurait pu croire à une réparation par un quidam ne pouvant accéder à un garage de mécanicien. Mais maintenant, une petite dizaine de véhicules en très mauvais état, à priori incapables de rouler sont en dépôt, là. Ces épaves oblitèrent une dizaine de places de parking. Et tant qu’à faire, on vidange les mécaniques à même le sol. l’ACAM (Association Cévennes Auto Moto) dont le local est à coté et malheureusement tagué, n’est pas impliquée dans cet état de fait.

Interpellation de l’APE école privée

Suite à l’article paru dans Midi Libre du 14 février, un échange de courrier a eu lieu entre l’APEL de l’école du Pont Neuf et M. le maire L’APEL a interpelé ce dernier sur le sujet, la réponse a été communiquée aux conseillers municipaux. M. le maire tiens à préciser  que cet article ne reflète pas exactement ses propos. Quand on emploie et écrit les mots clivages et autre sépare les enfants du village dans leur plus jeune âge dans un interview on peut en appréhender la portée et voire l’interprétation.

Continuer la lecture de Interpellation de l’APE école privée 

Sumene, un grand pas dans la transition énergétique !

Mardi 6 février 2018, le conseil municipal, à une très forte majorité, seulement 3 voix contre, a engagé la municipalité dans le grand avenir de la planète. Modestement tout de même car il ne s’agit que de remplacer une chaudière à fioul par une chaudière à granulés. Cela dans le cadre du projet bibliothèque 3 eme lieu, dans le bâtiment de l’ancienne mairie, déjà siège de l’ Escale.
Continuer la lecture de Sumene, un grand pas dans la transition énergétique ! 

Nous y voilà !

 

 

 

 

 

Nous y voilà ! « Une horrible machine » sur le site de la station d’épuration. Une benne filtrante, un procédé de soutirage de boues dans les bassins de la station d’épuration, injection de floculant et percolation. Essai opérationnel réalisé ces jours derniers, choisi pour traiter les boues de la station d’épuration. Environ 10 tonnes de boues récupérées qui n’iront plus dans le Rieutord, avec en prime un suivi plus attentionné du fonctionnement de la station. Evidemment un coût non négligeable, Un contrat de 1 an pour une dizaine de soutirages, reconductible probablement en attendant notre nouvelle station d’épuration écolo, là haut sur la montagne.

Le laxisme de l’état bénéfique à ……. mais préjudiciable à …..

 

Un laxisme de l’état bénéfique à nos finances communales mais préjudiciable à l’environnement.
Nous parlons du manque de volonté de l’état à faire respecter la règlementation sur les rejets dans l’environnement. Il se traduit par un arrêté de mise en demeure inappliqué.

Continuer la lecture de Le laxisme de l’état bénéfique à ……. mais préjudiciable à …..